Comment ajuster le design des slides au fonctionnement du cerveau pour maximiser l’impact d’une présentation ?

Comment fonctionne notre cerveau à la lecture d’une slide ? Comprendre son fonctionnement, c’est se donner les moyens d’optimiser l’impact d’une présentation PowerPoint.

Découvrez les tips des graphistes d’Histoires de Slides !

La vue domine tous les autres sens

Quelques secondes à peine suffisent pour créer une impression (bonne ou mauvaise)… et 80% de ces impressions (1) sont perçues par nos yeux : ce que nous regardons influence immédiatement notre cerveau.

Que se passe-t-il à la lecture d’une slide ?

Tom Wujec, explique dans sa conférence TED (2) « 3 ways the brain creates meaning » comment notre cerveau enregistre l’information. Il démontre qu’un bon visuel invite l’œil à se déplacer, à créer sélectivement « une logique visuelle » : l’acte de regarder le visuel vient créer le sens, l’interprétation réalisée par le cerveau. C’est la logique sélective.

Pour faire simple, plus la logique visuelle d’une slide est évidente, plus la compréhension sera simplifiée et l’impact maximisé pour notre cerveau.

Comment créer cette cohérence au sein de sa présentation ?

1. Définir le point focal de chaque slide

Création Histoires de Slides pour Quantads

Le point focal, c’est ce qui va capter l’attention de votre public en premier. Donc votre message clé qui doit être lu et compris en 3 secondes. Pourquoi ?

Découvrez nos astuces pour mettre en avant le point focal.

2. Créer un chemin visuel pour guider l’œil de votre public

Une fois le regard attiré sur votre point focal, vous devez le diriger sur la slide et définir le chemin effectué par l’œil.

Crédit : Néographe factory

Cette étape permet d’anticiper la manière dont votre public va lire votre présentation. 3 chemins sont naturels pour nos cerveaux occidentaux :

Slide extraite de notre formation « Design de Slides »
  1. Le Z : sens de lecture classique
  2. Le sens des aiguilles d’une montre
  3. En F ou en E : chemin visuel issu du web – un menu sur la gauche avec du contenu à lire en ligne

Construire le sens de lecture d’une slide permet de faciliter la compréhension par le public et de simplifier la mémorisation par le cerveau !

3. Utiliser le pouvoir des images

Création Histoires de Slides pour Le Comité Départemental du Tourisme de l’Aube

« Une image vaut mille mots » : les visuels permettent de mémoriser plus facilement le contenu. Et pour cause, 90% de l’information transmise au cerveau est visuelle (3) !

En effet, notre cerveau assimile beaucoup plus rapidement une image qu’un texte : 60 000 fois plus vite pour être exact. C’est le même hémisphère – le droit – qui gère l’apprentissage (toutes les informations nouvelles passent par-là) et l’ancrage mémoriel des images.

L’utilisation des visuels permet aussi de mieux capter l’attention de notre public : une étude (4) montre que les articles comportant des images pertinentes obtiennent 94 % de vues supplémentaires que ceux sans image.

Attention, pour ne pas « tuer l’effet photos », utilisez-les avec parcimonie !

4. Rester simple

La simplicité est clé pour influencer positivement notre cerveau : si vous mettez trop d’informations sur une slide, votre public aura du mal à comprendre, voire ne lira pas. Une mise en page claire et épurée attirera nettement plus l’attention !

Relisez nos tips pour simplifier votre présentation.

Une présentation qui a de l’impact, c’est une alchimie entre le fond et la forme. C’est notre métier, contactez-nous !

(1) Vision is our dominant sense

(2) 3 ways the brain creates meaning

(3) Le visuel, plus fort que l’écrit pour mémoriser une information

(4) It’s all about the images