Tous les articles

5 erreurs de design
à éliminer de vos présentations

un homme travail sur un ordinateur - graphisme présentation powerpoint - conseils - Histoires de Slides
background black & blue Histoires de Slides
écrit par
Violette
le
23/4/2024

« La forme c’est le fond qui remonte à la surface. », écrit Victor Hugo. Trop souvent, cette alchimie entre le fond et la forme est négligée dans la création de présentation PowerPoint. Vous vous concentrez sur la partie que vous maitrisez - votre contenu - et négligez sa mise en forme. Vous obtenez un document surchargé, qui manque de cohérence et que votre public n’a pas envie de regarder, ni de lire.

Notre équipe d’experts vous livre 5 erreurs de design à éliminer de vos présentations pour gagner en force de conviction.

1/ Ne pas hiérarchiser les contenus

Savoir structurer ses idées est essentiel pour communiquer efficacement. Une diapositive rend la chose encore plus difficile : elle illustre visuellement la hiérarchie des informations, qui doivent donc être considérés comme des objets graphiques. Découvrez les 3 erreurs les plus courantes en termes de hiérarchie des contenus :

Trop de niveaux de lecture

Sur votre slide, vous avez un titre, un sous-titre, trois blocs de texte et une liste de bullet points ? Attention, cela peut vite devenir indigeste pour votre public. Vous multipliez les clés d’entrée dans votre contenu et il a du mal à en extraire l’idée principale et comprendre ce qu’il doit retenir.

Notre conseil ? Limitez-vous à trois niveaux de lecture :

Histoires de Slides - diapositive tirée de notre support de formation
Slide issue de notre formation IMPACT©
  • Niveau 1 - Votre titre : il doit être facilement identifiable, c’est l’idée principale qui structure l’ensemble de votre slide
  • Niveau 2 - Les messages clés : vous présentez vos sous-idées principales.
  • Niveau 3 - Les preuves : vous prouvez ce que vous avancez dans le niveau de lecture précédent.

Absence de grille

Vous avez déjà vu des slides sans aucune structure ? Les blocs de textes, les images et autres éléments de contenu semblent placés au hasard. Lorsque vous cherchez un sens de lecture, vous n’en trouvez pas. Et votre regard va d’un objet à l’autre sans comprendre les liens entre eux. Pour le public, c’est l’assurance de ne pas comprendre de quoi il est question.

Construire la grille, c’est le premier travail lors de la conception d’une slide.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise In&motion
Création Histoires de Slides pour In&motion

Elle se définit comme un réseau de lignes horizontales et verticales dans lequel on peut ensuite placer les contenus. Vous commencez par structurer vos idées, déterminez les éléments à inclure et le sens de lecture que vous souhaitez créer. Puis vous vous en servez pour organiser votre slide et agencer les blocs.

Manque d’alignement des éléments

Une autre erreur courante est le manque d’alignement des éléments. Un léger décalage s’opère entre les éléments sans raison et participe à une impression de désorganisation de la pensée.

Choisissez une ligne verticale ou horizontale sur laquelle placer vos éléments, équilibrez l’espacement entre eux. Appuyez-vous sur les outils « Quadrillage », « Règles », et « aligner vos objets » pour afficher des repères et aligner vos éléments.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise Orak
Création Histoires de Slides pour Orak

2/ Surcharger les slides

Vous créez une slide et y ajoutez de nombreux éléments – textes, graphiques, images. Le problème ? Vous finissez par manquer d’espace et vos slides sont surchargées et donc illisibles.

Trop de contenu

Vous avez envie de partager un maximum de vos connaissances avec votre public, c’est normal. Mais attention à ne pas mettre trop d’éléments sur une même slide. Vous risquez, au contraire, de perdre votre public qui ne sait plus où regarder.

Histoires de Slides - diapositive tirée de notre support de formation
Slide extraite de notre formation "Design de Slides"

Demandez-vous si chacun de vos éléments sert à appuyer le message clé de votre slide. Réduisez votre contenu aux composantes vraiment essentielles à la compréhension du message clé de votre slide. Si vous souhaitez mettre d’autres ressources à disposition, privilégiez les annexes.

Manque d’espace négatif

Histoires de Slides - diapositive tirée de notre support de formation
Slide extraite de notre formation "Design de Slides"

C’est quoi l’espace négatif ? La surface neutre entre les différents objets de votre slide. Surcharger votre slide c’est supprimer cet espace négatif, par excès de contenu ou par un mauvais agencement de vos éléments.

L’espace négatif est nécessaire pour que votre contenu puisse être lu et compris. Comment lui rendre la place nécessaire ?  Aérez votre contenu, simplifiez-le, et ajoutez des marges dans vos slides (sur votre slide de manière globale, et dans vos blocs de texte).

Histoires de Slides - diapositive tirée de notre support de formation
Slide extraite de notre formation "Design de Slides"

3/ Mal choisir ses éléments de typographie

La typographie c’est à la fois les polices que vous choisissez mais aussi la manière dont vous les mobilisez sur vos slides. Tous ces aspects sont sujets à des erreurs potentielles.

Les polices, un élément essentiel de la typographie

La première étape dans le choix des éléments de typographie, c’est de sélectionner vos polices d’écriture.

Utilisation de polices inadaptées

Toutes les polices ne sont pas adaptées au contexte professionnel. Il est essentiel que vos slides soient lisibles ; même dans le cadre d’une prise de parole, votre public doit pouvoir lire le titre de vos slides du fond de la salle. Pour cela, évitez les polices manuscrites qui peuvent devenir difficiles. Pareil pour les polices très complexes, elles sont généralement peu lisibles sur des textes longs.

Evitez aussi Calibri, la police par défaut : elle ne vous permet pas de vous démarquer et de personnaliser l’expérience de votre public. Une police peut devenir un élément clé de votre identité de marque, utilisez-en une qui vous corresponde vraiment.

Usage abusif de polices différentes

Vous avez déjà assisté à une présentation où chaque slide utilise une police différente ? Sans en arriver là, il nous arrive assez régulièrement de voir des présentations avec trois voire quatre typos différentes. Et c’est déjà trop ! Cela brouille la lecture de votre public qui a du mal à repérer les différents niveaux de texte et doit fournir des efforts de compréhension.

Notre conseil : utilisez deux polices, l’une pour vos différents niveaux de titres et l’autre pour le corps de texte. Cela permet de représenter visuellement la structure de votre pensée. Vous guidez votre public dans sa compréhension de votre présentation.

Incompatibilité entre les polices

Attention lorsque vous choisissez ces deux polices ! Certaines ne sont pas compatibles entre elles. Evitez une typo très ronde associée à une autre très carrée. De même, n’utilisez pas deux polices« bold » (grasse) mais associez-en une à une police plus fine, pour ajouter du contraste.

L’idée à garder en tête : vos polices doivent être assez contrastées pour être différenciables tout en étant assez proche pour créer un ensemble cohérent.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise Edeis
Création Histoires de Slides pour Edeis

Usage abusif du gras et des majuscules

Vous vous dites que le gras vous sert à mettre en avant certains éléments en avant ; et c’est vrai, jusqu’à un certain point.

Le gras, comme la mise en majuscule de certains mots, vous permet de faire ressortir des informations…. A condition de ne pas en abuser ! Imaginez une slide où tout le texte est en gras : plus rien ne ressort et cet abus amène même une certaine lourdeur. Réservez ces effets à des informations vraiment essentielles, sur lesquelles vous voulez attirer l’attention.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise Touloisirs
Création Histoires de Slides pour Touloisirs

Une mise en page inappropriée du texte

La justification du texte s’adapte mal au format d’une diapositive. Les espaces de taille variable freinent la lecture. Privilégiez l’alignement à gauche, adapté au sens de lecture. Le texte centré peut être utilisé sur un format court mais sera aussi difficile à lire sur des textes plus longs.

L’interlignage est aussi un élément trop souvent négligé dans la conception de présentations PowerPoint. Il est plutôt faible par défaut et rend la lecture de vos slides désagréables. En l’augmentant un peu, vous aérez votre texte et le rendez plus attrayant.  

Enfin, n’oubliez pas les mots orphelins ! Il s’agit des petits mots qui sont coupés des noms auxquels ils se rapportent. Le passage à la ligne vient perturber la lecture et force votre public à marquer une pause là où il ne devrait pas y en avoir : vérifiez que vous les avez éliminés. Vous les faites passer à la ligne pour les rapprocher du mot qu’ils accompagnent et fluidifier la lecture.

4/ Manquer de cohérence dans l’utilisation des couleurs

La couleur permet de mettre certains éléments textuels en avant et de donner un aspect plus punchy à vos diapositives. Pour une utilisation efficace, il faut rester cohérent avec l’identité de votre entreprise et dans les différentes couleurs choisies.

Non-respect de la palette

Vous réalisez une présentation dans un cadre professionnel ? Votre public doit pouvoir associer votre marque et le support qu’il a sous les yeux. Utilisez les mêmes couleurs que dans votre logo et vos autres supports de communication pour garder cette cohésion.

Combinaison inadéquate des couleurs

Vous n’avez pas besoin d’utiliser l’ensemble des couleurs de votre palette. Elles vous servent à créer du contraste dans votre présentation, et cela ne demande pas d’utiliser toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Trois ou quatre couleurs sur une même slide, c’est l’assurance d’un mélange criard, que votre public n’aura pas envie de regarder.

Notre conseil ? Limitez-vous à deux couleurs. Vous pouvez même n’en utilisez qu’une et jouer sur un dégradé pour obtenir le même effet de contraste.

Attention : cela ne compte pas le blanc, le noir et les nuances de gris qui sont des teintes neutres, et non des couleurs au sens strict.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour la start up Doc4Sport
Création Histoires de Slides pour Doc4Sport

Mauvaise utilisation des couleurs

Choisir vos couleurs n’est que la moitié du travail, vous allez encore devoir décider de la manière de les mobiliser dans votre présentation. Evitez d’en abuser : vous n’avez pas besoin de mettre de la couleur sur tous vos éléments. Privilégiez un usage par touches, qui vont faire ressortir certains détails.

Par ailleurs, créez du contraste entre les couleurs utilisées : mêlez une teinte foncée et une teinte claire. Si vous mettez du texte noir sur un fond bleu foncé, il ne se détache pas et devient donc illisible. Alors que si vous utilisez du blanc : votre texte attire l’œil.

5/ Mal illustrer sa présentation

Histoires de Slides - diapositive tirée de notre support de formation
Slide extraite de notre formation "Design de Slides"

Les images renforcent le lien émotionnel entre votre public et votre discours : elles sont un élément essentiel de la conception d’une présentation convaincante. Mais attention ! En abuser peut nuire à votre discours et vous empêcher de captiver votre public.  

Illustration inappropriée des idées

L’image est un élément de communication : elle accompagne votre texte pour aider votre public à affiner sa compréhension en communiquant certaines nuances. Elle doit faire écho au message clé de la slide et potentiellement apporter une nouvelle dimension. Sinon, vous risquez de faire comprendre l’inverse de ce que vous voulez dire.

Excès de visuels

Lorsque vous ajoutez une image sur une slide, elle a tendance à devenir le point focal – c’est-à-dire le contenu que votre public regarde en premier. Si vous en mettez plusieurs, vous brouillez les pistes et compliquez la lecture de votre diapositive par votre auditoire. Choisissez plutôt une seule illustration qui puisse vraiment servir de point d’entrée dans votre slide : elle accrochera l’attention de vos interlocuteurs et guidera leur lecture de votre contenu.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise Groupe Alainé
Création Histoires de Slides pour Groupe Alainé

Vous n’avez pas non plus besoin de trouver une image sur chaque diapositive. Votre illustration sert à appuyer le propos, faire ressentir de l’émotion à votre public et lui faire mémoriser le message de votre slide. Si vous en mettez à chaque slide, elles perdent ce pouvoir.

Des visuels de mauvaise qualité

Il n’y a rien de pire quand on illustre une présentation que d’utiliser une image pixélisée ou mal cadrée. L’attention de votre public va se focaliser sur cet élément. Il ne vous écoute plus vraiment et ne retient pas votre message.

Exemple de slide réalisée par l'Agence PowerPoint Histoires de Slides pour l'entreprise Evian Resort - Les Mélèzes
Création Histoires de Slides pour Evian Resort - Les Mélèzes

A retenir

Vous n’êtes pas graphiste mais cela ne doit pas vous décourager de travailler la mise en forme de vos présentations. En éliminant quelques erreurs qui brouillent la lecture de vos slides et en suivant quelques astuces, vous pouvez créer un document simple mais percutant. Vous serez capable d’attirer l’attention de votre public et d’accompagner chaque étape de son chemin de conviction.

Vous avez besoin d’être accompagné dans la construction de vos présentations à impact ? Parlons-en !